Lo Scopone Scientifico Film Critical Essay

Titre original : « Lo scopone scientifico »

Tous les ans, une riche américaine vient passer quelques jours dans une somptueuse villa de Rome. Elle a pour habitude de jouer aux cartes avec un couple habitant le bidonville situé au pied de la colline. La vieille dame leur donne à chaque début de soirée un million de lires qu’ils perdent invariablement mais ils nourrissent l’espoir de gagner un jour… L’argent de la vieille est un film ambivalent à plus d’un titre. D’abord, sous couvert d’une comédie, le film a un contenu politique puissant ; ensuite, à l’aide d’un cas très particulier, il propose une vision on ne peut plus générale. Ce que l’on peut prendre au départ comme le gentil passe-temps d’une vieille dame est donc en réalité un jeu cruel dont les dés sont pipés, parabole sur les différences de classe entre riches et pauvres, capitalisme américain contre vieille Europe. Il faut tout l’art d’un grand metteur en scène pour parvenir à ce subtil équilibre entre les multiples composantes mises en œuvre, entre la comédie et le drame, entre la légèreté et la profondeur. Le film est très prenant. Les personnages sont hauts en couleur, avec de très nombreux seconds rôles très typés mais sans excès. Comencini dit avoir soigné les personnages des enfants, les seuls à ne pas tomber dans le panneau et desquels vient la solution ultime et radicale (qui est bien entendu une image : c’est le capitalisme qu’il faut tuer selon Comencini). L’argent de la vieille connut un beau succès. Il paraît toujours aussi actuel aujourd’hui.
Elle:
Lui :

Acteurs: Alberto Sordi, Silvana Mangano, Joseph Cotten, Bette Davis, Mario Carotenuto
Voir la fiche du film et la filmographie de Luigi Comencini sur le site IMDB.

Voir les autres films de Luigi Comencini chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Oublié par les distributeurs, L’argent de la vieille n’est sorti en France qu’en 1977.
* Le scénario a été écrit par Rodolfo Sonego qui s’est inspiré d’un fait divers dont il avait été lui-même le témoin.
* Joseph Cotten a un rôle plutôt réduit : « Est-ce que mon dos a bien joué? » demandait-il à Comencini sur le tournage.

Signaler ce contenu comme inapproprié

À propos de films

Vous en une ligneDeux passionnés de cinéma qui ont pris, depuis quelques années, l’habitude d’écrire un petit commentaire (sans prétention aucune) sur chacun des films qu’ils ont vus.
BiographieAu départ, ces commentaires étaient destinés à un usage personnel, pour garder un souvenir de ce que nous avons vu.

Ce ne sont que de simples impressions qui ne reflètent que notre avis personnel, nous ne cherchons pas à écrire des analyses de films.

Chacun de nous deux écrit son commentaire séparément sans voir ce qu’écrit l’autre.
Il peut donc y avoir parfois certaines redondances.

Tous les films sont vus en version originale sous-titrée.

Signification des notations :
Abandon en cours de route.
Film vu jusqu’au bout, mais l’avance rapide a été utilisée…
Film vu en entier mais assez décevant
Le film se laisse regarder avec plaisir mais sans déclencher l’enthousiasme.
Bon film que nous avons particulièrement aimé.
Excellent film que nous avons adoré.

Voir tous les articles de films →

Quitte ou double.

Je viens de finir le film et j'ai encore la gorge un peu remplie de larmes ; des larmes d'amertume, des larmes de haine, des larmes d'incompréhension, et puis des larmes de tristesse aussi, simplement. Laissez-moi vous raconter. L'argent de la vieille, c'est des milliards et des milliards - de lires -, et la vieille c'est la monstrueuse - et merveilleuse - Bette Davis, riche, riche, riche... Lire la critique de L'Argent de la vieille

48 10

10

J. Z. D. ·

Coupe, Davis !

L’argent, c’est mieux quand on en a. Et c’est encore mieux quand on le chipe à une vielle peau milliardaire ! Le scénario de ce Scopone scientifico est assez délectable car il va droit au but, entre bouffonnerie et cruauté. Avec un suspens haletant (oui, oui, haletant) il présente l’une des parties de cartes les plus mémorables de l’histoire du cinéma. Le pitch tient sur la tranche d’un paquet... Lire l'avis à propos de L'Argent de la vieille

22

8

Before-Sunrise ·

Shuffle up and deal

Dans "ah si j'étais riche" Darroussin le nouveau millionnaire découvrait avec stupeur le concept d'accumulation du capital, et s'en étonnait auprès de son banquier : "Finalement, quand on est riche, ça ne s'arrête jamais ? - Rassurez-vous, c'est pareil quand on est pauvre ! " Ce petit dialogue m'avait marqué et je suis un peu obligé du replacer à ce moment. Un jeu avec de la... Lire l'avis à propos de L'Argent de la vieille

1

10

Margo_Channing ·

DécouverteScopa

C'est dans une période d'instabilité et d'incertitude économique que fût tourné Lo Scopone scientifico de Comencini. Je pense qu'il est important de le noter, l'argent étant incontestablement LE sujet au centre de cette comédie à l'italienne, à la philosophie pas vraiment optimiste. En effet, ce film c'est l'histoire d'un couple, Antonia et Peppino, habitant avec leurs enfants dans un bidonville.... Lire la critique de L'Argent de la vieille

18

8

enilua ·

L'ARGENT DE LA VIEILLE de Luigi Comencini

Luigi Comencini fait un film terrible sur les relations entre riches et pauvres. A la fois le respect qu'inspire une personne fortunée et aussi la haine qu'elle engendre, leur faisant miroiter la possibilité de remporter une partie de sa richesse mais ne les laissant que face à eux-mêmes et encore plus pauvres après son passage. Mais surtout ce sont les relations entre pauvres qui font le plus... Lire l'avis à propos de L'Argent de la vieille

10

9

littlebigxav ·

0 Thoughts to “Lo Scopone Scientifico Film Critical Essay

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *